ASSOCIATION des CAPITAINES au LONG COURS et CAPITAINES de 1ère classe

 

Bulletin N°99 (novembre- décembre 2011)

                                                                   EDITORIAL

Le 21 octobre dernier, sur la base de Lann-Bihoué, lors d'une cérémonie empreinte d'émotion, l'unique rescapé du naufrage du Maori (cargo des Messageries Maritimes) Jean-Yves DUCLAUD a rencontré le  commandant BULTREY du Breguet Atlantic, avion de patrouille maritime,  qui l'avait sauvé le 9 novembre 1971. Trente-huit ans après il a pu faire connaissance et remercier celui qui l'avait repéré. Après lui avoir largué un radeau de survie le commandant BULTREY guida le cargo allemand VEGESACK vers le naufragé qui put être hissé à bord. Malgré la douleur de ce drame, un heureux événement. Il est bon de rappeler que ce naufrage fut à l'origine des réflexions et des études qui débouchèrent, après le pathétique chavirement du François VIELJEUX en 1978,  à l'obligation de la combinaison de survie sur les navires de commerce.

Notre marine marchande subit les contre coups de la crise mondiale  qui n'en finit pas,  accentuée sur notre continent par les dettes phénoménales de la plupart des pays de la communauté européenne. L'inquiétude renaît donc chez les grands armateurs de porte-conteneurs et la CMA CGM recommence à vendre des navires pour améliorer sa trésorerie au risque de se laisser distancer par MAERSK et MSC.
Les craintes concernant la survie de SEAFRANCE s'accentuent, un dernier sursis de deux mois  accordé par le tribunal de commerce  de Paris n'a que peu de chance de permettre, sauf miracle, une solution positive. Ce sont hélas près de neuf cents emplois qui sont sur le point de sombrer. Une autre incertitude est née sur la flotte des pétroliers français issue de la fermeture de raffineries qui diminue les besoins d'importation de brut et en corollaire l'obligation de transport sous pavillon national.

Heureusement quelques armateurs continuent à présenter de bons résultats comme DREYFUS et BOURBON par exemple.

Le monde de la pêche est très soucieux des projets de Bruxelles qui, s'ils sont adoptés, compliqueront la gestion de leurs exploitations déjà très difficile et dont l'équilibre est mis en péril en cette fin 2011 par la
remontée des prix du carburant. Espérons que nos hommes politiques réussiront à endiguer les souhaits de la commission européenne dont la responsable de la pêche est  à l'écoute presque exclusive des organisations écologiques, faisant peu de cas de l'avis des professionnels et des scientifiques.  Les échéances électorales de notre pays risquent, hélas, de déstabiliser cette lutte contre les dictats de" l'Europe"

Je vous rappelle que les sections Flandres-Artois, Finistère et Languedoc-Roussillon n'ont plus de président.
Je fais un appel aux bonnes volontés pour qu'une solution émerge rapidement. Il est essentiel qu'elles retrouvent rapidement un fonctionnement normal.

Dans ce numéro est publié l'encart concernant notre congrès 2012 organisé au Havre par nos amis normands. Pour leur faciliter la tâche je vous demande de vous inscrire  sans attendre le dernier moment. De même acquittez-vous de votre cotisation 2012 dès réception de ce bulletin. Vos présidents et trésoriers vous en remercient par avance.

Quelques-uns de nos collègues sont confrontés à des maladies graves qui les frappent personnellement ou qui touchent des membres très proches de leurs familles. Qu'ils sachent que nous pensons à eux et que nous partageons leurs angoisses et difficultés et à ceux nombreux qui ont perdu des êtres chers cette année je renouvelle à titre personnel et au nom de toutes et de tous nos plus sincères condoléances.

Pour terminer je vous souhaite de très bonnes fêtes de Noël et de nouvel an en vous souhaitant une excellente année 2012. Espérons ne pas avoir trop à souffrir des mesures, inévitables, qui seront prises pour réduire la dette de notre pays.

                                                                                                                         Bernard DATCHARRY

 

                                          


 


 
Bernard DATCHARRY