ASSOCIATION des CAPITAINES au LONG COURS et CAPITAINES de 1ère classe

 

Bulletin N°103 (novembre-décembre)

                                                                   EDITORIAL

Au terme d'une année qui fut plutôt catastrophique pour le secteur maritime français  apparaissent quelques lueurs d'espoir :

- notre nouveau ministre, Frédéric CUVELIER, semble vouloir sincèrement redresser la marine marchande et défendre à Bruxelles les intérêts de la pêche.  Les politiques, comme en est la preuve un rapport du sénat sorti en juillet 2012, ont de plus en plus conscience que notre pays à une excellente carte à jouer dans un avenir qui sera, compte tenu des évolutions du climat et de la démographie, inexorablement  orienté vers les océans: énergie (éoliennes-hydroliennes-thermique), ressources minières (pétrole et gaz dans les grands fonds, nodules polymétalliques), alimentaires (pêche et aquaculture), transports. L'immense domaine maritime à notre disposition grâce à nos DOM-TOM sis dans presque tous les océans et les acteurs industriels au tout premier rang comme Véritas-VALOUREC-DEGREMONT-DCNS-BOURBON, TECHNIP-CGG, CMA-CGM, Louis DREYFUS,  liste bien sûr non exhaustive, représentent un indéniable  potentiel d'emploi et de développement. Espérons que nos gouvernants sachent aider, coordonner, mettre en valeur  et protéger  les acteurs de cette expansion possible.

- l'ENSM*, qui a vécu une année 2012 calamiteuse et qui était décapitée depuis début octobre , vient de retrouver une direction avec les nominations de  François MARENDET comme directeur général et d'Hervé MOULINIER à la présidence  du conseil d'Administration. Souhaitons qu'ils sachent sortir notre école du gouffre financier dans lequel elle est tombée tout en maintenant un enseignement maritime de haut niveau,  dédié  prioritairement à  la formation  d'officiers de la marine marchande. La qualification d'ingénieur n'est pas indispensable pour la conduite et l'exploitation des navires et le reclassement à terre ne justifie pas que l'on privilégie les  exigences de la CTI** aux dépens du cursus maritime. Les officiers de la marine marchande se sont toujours parfaitement reconvertis et sont à ma connaissance très appréciés dans de nombreux secteurs.

Dans ce numéro est publié l'encart concernant notre congrès 2013 organisé au Puy du Fou par nos amis de la section BRETAGNE-SUD/VENDÉE.  Afin de leur faciliter la tâche, je vous demande de vous inscrire  le plus rapidement possible. De même, acquittez-vous de votre cotisation 2013 dès réception de ce bulletin. Vos présidents et trésoriers vous en sauront gré.
Zone de Texte:

Notre effectif qui s'est stabilisé en cette année 2012 risque de connaitre une nouvelle dégradation début 2013 compte tenu des démissions annoncées. Nous notons cependant avec grande satisfaction l'adhésion de plusieurs C1NM. Je rappelle à nouveau que notre secrétaire général demande instamment un successeur, que le trésorier souhaite un remplaçant et que le président  n'est pas inamovible.

Je tiens à remercier et à féliciter  Danielle ESTUR qui continue à nous fournir les dessins talentueux et humoristiques qui aèrent notre "Long Courrier" ainsi que tous les auteurs et/ou pourvoyeurs d'articles. Grâce à eux, c'est toujours avec grand plaisir que nous ouvrons notre bulletin.

Je vous signale un article des plus originaux sur l'évolution du "shipping" de notre collègue Jean-Philippe HUCHET paru dans "Le Marin" du 12  octobre dernier. Je vous recommande aussi le documentaire de Jean-François PAHUN, "Où sont nos navires": il balaye avec talent la période allant de la fin de la guerre jusqu'au début des années 90.

 

J'ai une pensée particulière pour tous nos collègues frappés par la maladie ou par celle d'un proche. Qu'ils sachent  que nous ne les oublions pas et que nous partageons leur peine. Je pense aussi aux élèves et aux jeunes brevetés qui ont de grosses difficultés pour embarquer tant le marché de l'emploi s'est contracté ces derniers mois.

Pour terminer, je vous souhaite de très bonnes fêtes de Noël et de Nouvel An ainsi qu'une excellente année 2013.
                                                                                                                            
Bernard DATCHARRY

 

*ENSM: École Nationale Supérieure Maritime
**   CTI: Commission des titres d'Ingénieur